Jean-Claude RODELLANotre camarade Jean-Claude a rejoint nos anciens compagnons de route ce matin à 8 h, il aurait eu 72 ans le 27 août.
Il s’est battu jusqu’au bout, dans la dignité, mais il n’a pas réussi à gagner cette bataille.

Ses obsèques se sont déroulées le 12 avril en l’église de Lespignan (34710). De nombreux vétérans de l’ALAT et des camarades de sa promotion EMIA étaient présents pour lui rendre un dernier hommage et soutenir son épouse, ses filles et sa famille.
Né le 27 août 1947 à Lespignan, il est passionné très jeune par l’aviation et tout particulièrement par les hélicoptères.
C’est tout naturellement qu’il s’engage en 1966 dans l’ALAT, et rejoint le CISALAT. Orienté vers Saint-Maixent, il en sort sergent et rejoint l’arme du génie, dans laquelle il sera de nouveau affecté à sa sortie de l’EMIA. Il rejoint enfin l’ALAT en 1976, pour y suivre le stage d’observateur pilote d’hélicoptère à Dax et au Luc-en-Provence. En 1977, il est en poste à Trèves au groupement de l'aviation légère de la 1re Division. En 1980 il prend le commandement d'une escadrille GAZELLE au 12e GHL. Il rejoint en 1982 l'encadrement de l'école d’application de l'aviation de l'armée de Terre au Luc-en-Provence. Breveté d'état-major, il sert en Nouvelle-Calédonie comme chef de détachement PUMA dans cette période trouble d'évènements difficiles. Premier séjour à Nouméa en 1986. Puis il est nommé officier supérieur adjoint et chef du bureau opérations au 7e RHC. Deuxième séjour à Nouméa en 1988. Après son affectation à Lille, comme chef d'état-major du commandement de l'ALAT du 3e corps d'armée, il prend de 1993 à 1995 le commandement du 3e GHL à Rennes. De 1995 à 1999 il est en poste à l'état-major de la 4e division aéromobile et participe aux difficiles missions de la Bosnie en guerre. Enfin, il est affecté à l'état-major de la région militaire à Lyon, comme officier ALAT 3e dimension jusqu'en 2003.
Jean-Claude est chevalier de la Légion d’honneur en 1994, officier de l’ordre national du Mérite en 2000.
Il a obtenu la médaille de l’aéronautique en 1998, la médaille de la Défense nationale en 1982, la médaille des opérations extérieures avec agrafe ex-Yougoslavie en 1997 et la médaille de l’OTAN en 1997. Il est titulaire de la carte du combattant délivrée en 2015.

Que Sainte Clotilde l’accueille et le protège.


Gérard WEGL et Pascal HAMES