Suite à une prise de contact et demande de l’organisateur du meeting aérien de Nîmes il avait été décidé, après délibération des membres présents au conseil d’administration à Frontignan au mois d’août dernier, de donner une réponse favorable à l’organisateur et d'être présents en qualité d’exposants à la Féria de l’Air de Nîmes, prévue les 26 et 27 septembre 2015.

Nous avions donc convenu de réaliser un stand avec quelques membres disponibles : LACOUR, MORALES, COPPOLA, BLANC. L’objectif était de faire connaître l’amicale ALAT Languedoc-Roussillon au public et aux anciens "bérets bleus". Il restait bien entendu à gérer l’organisation et le montage du stand. Nous avons dès lors mis tout en œuvre pour atteindre l'objectif.

L’investissement de chacun a permis de récupérer les éléments nécessaires afin de concrétiser ce projet :

- UNAALAT : rien.

- COMALAT : grâce à l'entremise de Pascal, COMALAT nous a envoyé un petit colis contenant de la documentation papier et un DVD sur les hélicoptères de combat.

- LACOUR : 1 mannequin avec équipement complet pilote, 1 feu anti-collision fonctionnel d'Alouette II, 1 notebook, 1 casque, 3 grilles porte-cadres photos, des cartes aéro VFR-IFR, 1 alimentation électrique.

- MORALES : 1 ordi avec vidéoprojecteur et écran. - Amicale : 1 banderole, 1 drapeau, 1 grand insigne, des pins ALAT.

- JEAN-MARIE : 1 série de cadres photos et 2 drapeaux.

- JARRIGE : 1 CD de diaporamas sur l'aviation en Algérie.

- Antenne armée de Terre de Nîmes : des flyers. 

- BLANC : 1 maquette de Broussard, quelques manuels techniques de machines.

- Organisateur : 3 tables.

 

Nous convînmes d'un rendez-vous le vendredi matin, veille du meeting, pour effectuer la mise en place sur le site de l’aéroport de Nîmes Garons, ancienne base aéronavale.

Nous fûmes accueillis par notre ami COPPOLA, de Nîmes et déjà en place. Après le briefing sur les critères et procédures, nous rejoignîmes le hangar dans lequel nous devions installer le stand. Dans ce hangar, immense, nous nous sommes sentis un peu seuls, d'autant plus que la mise en place définitive des trois autres stands prévus à cet endroit ne se déroulerait que dans l'après-midi. Il est à noter que la liaison avec l’adjoint de l’organisateur fut très périlleuse, celui-ci étant débordé. Donc ce serait la débrouille !

Nous procédâmes à l’essai vidéoprojecteur avec un ordi portable de type notebook : fiasco complet pour cause d'incompatibilité : pas de prise HDMI ! Nous convînmes donc de mettre en place pour la suite un PC portable classique.

13 heures : déjà l’heure du repas, que nous prîmes dans une cafétéria Casino à Nîmes.

L’après-midi, BLANC et sa compagne arrivèrent de Perpignan. Notre ami reçut sur le champ le titre d’agent de liaison entre le pays catalan et les Gardois, puis nous mîmes en place le matériel confié par JEAN-MARIE. Nous eûmes tout de même le temps de quitter quelques instants le stand afin d’assister à quelques démos d’aéronefs.

 

SAMEDI

Dès le petit matin COPPOLA, BLANC et sa compagne terminèrent la mise en place. Le stand était ainsi opérationnel lorsque les portes de la base furent ouvertes au public.

Le contact fut établi avec les visiteurs. Nous eûmes en particulier la visite du plus jeune pilote de France : 15 ans lorsqu'il passera son examen de brevet de pilote en novembre prochain.

Il est à noter que nous avons reçu un accueil super convivial de la part de la Marine, de l’Aéronavale, des armées de Terre et de l’Air, enfin de la Sécurité civile.

Les participants ont tous regretté de ne pas avoir vu d'hélicoptère d'arme, au moins en statique.

 

DIMANCHE

Ce deuxième jour de meeting s'annonçait comme une grosse journée.

Étaient présents ce jour-là LACOUR, MORALES, BLANC et sa compagne. Nous arrivâmes sur le site vers 10 h 15, englués dans les bouchons résultant d'un défaut d'organisation (entrée commune aux visiteurs et exposants).

Nous ouvrîmes le stand et mîmes en place un ordi portable relié au vidéoprojecteur. Nous pûmes ainsi projeter des DVD sur l'ALAT et divers diaporamas, le feu anti-collision d’Alouette II, en fonctionnement, attirant bien l’attention du public.

Nous nous sommes relayés toute la journée et nous avons tout de même pu assister à quelques démonstrations d’appareils. Les 10 entrées gratuites mises à disposition par l’organisateur furent distribuées.

14 contacts ont été recensés (7 samedi). Il s'agissait bien souvent d'anciens de l'ALAT qui habitent dans la région et ignorent l'existence de l’Amicale. Quelques jeunes étaient intéressés par les carrières de l'ALAT, d'autres étant déjà des "bérets bleus".

Jean BRAVO, de l'ESMA, nous a rendu visite. C'est un ancien de l'ALAT, inscrit à Dax. Il nous recevra le mercredi 07 octobre pour la visite de l'ESMA (voir par ailleurs sur le site l'article consacré à cette activité).

Nous prîmes les coordonnées de tous ces contacts que nous relancerons en temps utile.

Certaines personnes ignorent l'existence de l'ALAT et ont été surprises de découvrir le stand. Les curieux ont apprécié le DVD et les diaporamas de notre ami JARRIGE, ainsi que les différentes revues sur l'ALAT mises à la disposition du public.

Le meeting s'est bien déroulé malgré un faible plateau. L’absence de démonstration d'hélicoptère a vraiment été ressentie. Le nombre de spectateurs a été évalué à 36 000.

Le stand a été démonté vers 18 h 15 et nous sommes rentrés avec le souhait de renouveler ce genre d’expérience, conscients que l’investissement en vaut la peine.

Enfin, et pour conclure, je remercie tous les participants et celles et ceux qui ont apporté, directement ou indirectement, leur contribution à la réussite de cette opération.

Le président, Jean-Claude LACOUR

 

PHOTOS

Article de Midi Libre (édition du 7 octobre 2015), avec l'aimable autorisation du journal.