Article mis à jour le 4 novembre 2016

La carte du combattant donne droit aux avantages suivants :

Retraite du combattant : voir l'article consacré à ce sujet.

½ part supplémentaire pour les impôts

Les personnes âgées de 74 ans au moins et titulaires de la carte du combattant ont droit à une ½ part supplémentaire (article 195 du code général des impôts).

Pour information, les titulaires d’une pension découlant du code des pensions d’invalidité et des victimes de guerre bénéficient aussi de cette mesure.

Veuves (ou veufs) de combattant(e)s

Dès qu’un combattant décède, le conjoint doit faire la demande pour obtenir la carte de ressortissant(e) de l’ONAC. S’adresser au secrétaire, qui vous aidera dans vos démarches.

À ce jour, la veuve (ou veuf) de plus de 74 ans, dont le conjoint a bénéficié de la ½ part supplémentaire pour les impôts pendant au moins une année, garde le bénéfice de cette ½ part.

Si le conjoint est décédé avant, la ½ part est perdue. Mais diverses associations ont saisi les instances politiques pour rétablir les veuves (veufs) dans les droits ouverts aux conjoints.

Affaire à suivre….

Allocation différentielle en faveur des conjoints survivants

Depuis 2007, une allocation pour les veuves ou veufs d’anciens combattants, permet d’assurer aux plus démunis un revenu minimum pour pouvoir vivre décemment. 

Le montant mensuel maximum est de 900 € depuis le 1er avril 2012.

Prendre contact avec le secrétaire, qui vous guidera dans vos démarches.

Aides financières

Les veuves ou veufs d’anciens combattants, bénéficiaires ou non de l’allocation différentielle, peuvent obtenir des aides en cas de besoin.

Prendre contact avec le secrétaire, qui vous guidera dans vos démarches.